Il avait dit rdv vers 20h.

Vers 20h, ca veut dire quoi au juste? Ca m'avait agacee parce que je suis toujours ponctuelle. Et "vers" ca sonnait trop casual.

J'avais pas pu manger a cause du stress. A chaque fois que je le voyais je pouvais rien avaler de la journee. Je m'etais changee une fois deux fois et merde plus le temps. Je suis arrivee a 20h10. C'etait ce que j'estimais etre "vers 20h". Il attendait. J'ai pris une grande inspiration et je me suis avancee avec la demarche que j'ai appris sur les defiles. On bouge pas les hanches, on deroule les jambes, la tete haute, les bras qui balancent legerement le long du corps. Je voulais pas qu'il voie que j'etais nerveuse.

Ce qui est bien avec le passe c'est qu'il est toujours la. On peut se repasser les memes images encore et encore. Over and over again.

Il etait la. Il m'attendait. Il avait fait le chemin pour venir me voir moi et c'est moi qu'il attendait la. Je l'ai observe pendant 30 secondes.  Il avait une veste en jean sombre, un tee shirt et un pantalon marines. On pouvait voir ses chevilles. Il avait une paire de Nike en suede beige. A ce moment precis il etait tres beau. Il avait bronze un peu. Un bronzage d'anglais a moitie un brun a moitie rouge. Mais il etait vraiment tres tres beau. Il s'est retourne et il m'a vue. A ce moment mon coeur s'est mis a battre tellement fort qu'on pouvait l'entendre autour de moi. Il a souri, j'ai accelere. Il avait ce regard extremement bienveillant. Comme dirait Eluard, un rond de danse et de douceur. Quand il me regardait c'est comme si la vie autour s'arretait. Comme si plus rien vraiment n'existait. Sauf moi. Sauf lui.

Et puis le stress est revenu. Il a fallu parler, il a  fallu trouver un sujet de conversation. Il a fallu calmer ce coeur qui battait plus fort que le coeur qui bat le plus fort. Ca va? Oui. T'as pas trop attendu? Il fait chaud non? On se met en terrasse? Non je fume pas. Tu bois quoi? Oui comme toi. J'aurais dit oui a tout. Donne moi de l'arsenic si ca te chante tant que tu me regardes tout me va. Parfois je crois que je ne l'ecoutait meme pas. Je le regardais rire, je le regardais pencher la tete, je le regardais m'ecouter. Je regardais ses mains, je regardais sa bouche, je regardais tout droit dans le fond de ses yeux bleus.

Et comme toutes les autres fois on a parle parle parle des heures. Sans arret sans pause.

Il avait cette facilite a parler de choses hyper profondes. Comme s'il etait a l'aise, comme s'il pouvait me dire ca a moi. Je l'ecoutais mais j'avais qu'une envie c'etait qu'il m'embrasse. Qu'il me prenne dans ses bras et qu'il me dise ca y est on s'etait trouves et qu'on allait plus jamais se quitter.

Il m'a embrassee en partant. J'ai passe ma main dans ses cheveux pour lui voler un peu de son odeur et je suis rentree chez moi.

C'etait la derniere fois que je le voyais.