Brian is in the kitchen

07 novembre 2016

fuck you 2016

11

Je ne sais même pas quel âge a mon cousin Fred.

Je dirais entre 35 et 40. Il a deux enfants, il est en instance de divorce. Je crois.

Je ne me souviens pas l'avoir déjà vu. Du moins je devais avoir 3 ans la dernière fois. Mais un jour, sorti de nulle part (non pas l'aigle noir, mon cousin) Fred, m'envoie une invitation Facebook. il me dit qu'il pense souvent à moi, que mon abandon l'a marqué dans son enfance et qu'il aurait voulu que ses parents m'adoptent. On se parle de temps en temps, il est passionné de généalogie. Il a remonté l'arbre généalogique jusqu'au moyen âge, il  a retrouvé les archives de la ddass concernant mon grand père et rien que pour ça, c'est un peu un héro.

Il adore poster dix fois par jour sur facebook. Des jeux de mots un peu pourris (mais tu sais ceux qui font rire quand même), des clips etc. Le week end dernier il a mis Aqua de Barbie Girl. C'est marrant internet, on a l'impression de communiquer avec des gens rien qu'en likant leurs statuts,leurs photos ou leurs commentaires. On a l'impression que si on like un statut ça veut dire "hey salut tu vois je pense à toi".

Cet été Fred a fait un séjour en HP. Dépression. J'ai jamais trop su pourquoi, mon frère m'a dit qu'il pourrait s'agir d'une embrouille avec mon oncle. Toujours est il que Fred est devenu le mec relou qui n'arrête pas de poster des statuts "J'en ai marre, la vie est nulle" blablabla. Si bien que ma soeur l'a viré de facebook et que j'ai vu des gens lui dire "Ecoute y'en a marre de tes conneries, arrete de te plaindre, t'as deux gosses, t'es chiant". Tu sais Fred moi il me faisait penser à ce vieux pote MSN qui met tout le temps des statuts dark/dépressif en mode "lA viiiiE nE vAUt plUS La PeInE quE je mE bAtTE" donc je lis je comptais, je ne dis rien, parfois je like avec le petit like triste parce qu eça mle donne l'impression de communiquer, ça me donne l'impression de dire "hey salut je pense à toi". L'autre jour j'ai voulu lui envoyer un mail pour lui remonter un peu le moral mais bon je me suis dit que ça ne me regardait pas. C'est toujours un peu délicat ce genre de trucs.

Ce week end Fred s'est suicidé. Laissant ses deux enfants orphelins de père.

Posté par silly_bitch à 22:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]


03 novembre 2016

I'm gonna make you change your mind

n_veg

Tu te souviens au lycée quand tu fumais des clopes à la pause mais bon tu gardais ton chewing gum parce que c'était ton dernier? Et un jour, cette éspèce de légende urbaine est apparue sortie de nulle aprt, comme quoi si tu gardais ton chewing gum, tout le goudron de la clope se fixait dessus. Donc du coup il fallait le cracher avant de fumer sa clope. Mais quand même t'étais un peu en galère parce que si c'était ton dernier dernier chewing gum, t'avais pas envie d'avoir l'haleine de cendrier toute la matinée. Alors ce que je faisais, je fumais ma clope en gardant mon chewing gum sous la langue. Et j'avais l'impression d'être la fille la plus maligne de la terre.

Oui je me sentais maligne de fumer des clopes à 16 ans. Mais ça c'était à cause d'Antho. Parce qu'il était beau, il était brun, il sentait Dolce Gabbana, il avait une voiture il fumait des Lucky Strike et il m'a larguée trois mois plus tard mais j'ai continué de fumer pendant 12ans.

Y'a des mecs comme ça qui vous laisse des séquelles (Dieu sait qu'elle, sait quelles, séquelles). Par exemple prenez mon voisin. Quand on avait 12 ans on avait une petite amourette. Je dis amourette mais en vrai on s'est même jamais fait de smack. Mais depuis sa chambre il pouvait voir la fenetre de ma salle de bain. Et il me disait qu'il pouvait me voir prendre ma douche. Bah depuis ce jour là je me douche assise. Tout le temps. enfin sauf chez mon ex parce que sa douche était archi crade.

Ça aussi on en parle ou pas? A quel moment les mecs se lavent dans une douche/baignoire dégueulasse? A quel moment ils sortent de la salle de bain en disant "oulalal j'ai pris une bonne douche avec plein de calcaire sur les murs, des joints tous noirs et des grosses traces de crasses dans le fond de la baignoire/bac de douche". Y'a des filles aussi comme ça hein mais là tu vois on parle de mes ex. C'est quand même mon blog, j'ai quand même le droit de parler de ce que je veux non? Si t'es pas contente tu cliques sur la petite croix rouge en haut à droite (enfin si tu as toujours un PC qui fonctionne sous windows XP)

Non mais il fallait que parle de mes ex ça me filerait encore des crises d'angoisse. Mes ex m'angoissent. Franck qui vient d'avoir un bébé et l'a appelé Hugo. Non mais mec t'as pas eu d'enfance ou quoi? Hugo. Comme Hugo Délire. Franchement je le respecte pour toujours si jamais ils ont une fille après et ils l'appellent Karen. Hugo. Y'a pas plus plat sans personnalité et commun. Ah et un peu comme Franck. 

 

Posté par silly_bitch à 13:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 octobre 2016

Love don't love me.

normal_Britney-PR-Shot-High-Res_jpgTu sais que là j'aurais pu avoir un enfant de 8 ans?

J'étais enceinte quand ma soeur était enceinte.

J'aurais du avoir un enfant.  Maintenant ça se trouve j'en aurai jamais.

Je suis sûre que ça aurait été un garçon. Il aurait été roux. Un petit roux mignon avec des tâches de rousseur. Il aurait été cool parce que j'aurais pas été chiante. Je l'aurais aimé comme personne. Je lui aurais acheté des baskets trop mignonnes et je lui aurais appris à faire du vélo. Je lui aurais lu des livres et appris des chansons.

Cette année, tout le monde dans mon entourage a eu des bébés. Même mon ex. Et cette invasion de photos de bébés sur Facebook ça ne fait que me rappeler tous les jours que moi aussi je pourrais être à leur place. Mais j'ai laissé partir mon bébé et l'amour de ma vie.

Avant j'y pensais pas trop. Maintenant que j'ai 30 ans j'y pense tous les jours. Alors peut être qu'il faudrait que je compense avec autre chose. Que je bosse trois fois plus ou que j'achète un hamster.

J'ai passé une année de merde. Je pensais que 2015 était naze mais 2016 remporte haut la main la palme de merditude catégorie année pourrie.

C'est comme si à chaque instant de cette année où je pensais avoir un peu de répit, la vie m'avait mis une claque dans la gueule. Mais non je vous jure j'exagère pas. J'imagine que grandir c'est ça. C'est demander à tes potes de payer ton loyer parce que ce gros con de sa race de client de merde refuse de payer et que t'as déjà la facture d'eau en retard. Et bien sûr je suis la reine des bonnes décisions. C'est seulement quand je me suis retrouvée sans taff que j'ai décidé que j'allais m'inscrire à un club de boxe. Bah oui. Pourquoi pas aller dépenser l'argent qu'on a pas à se faire taper dessus? Je m'applaudis à bras ouvert. CLAP CLAP CLAP (au passage applaudir à bras ouvert je suis fan de moi même je pense breveter cette expression)

Je me plains parce que ça fait du bien. On est vendredi soir, je suis sobre et au boulot, j'avais besoin d'une épaule sur laquelle pleurer mais comme j'ai décidé d'arrêter de me plaindre en 2013, il me fallait bien une excuse. Alors merci internet, merci la toile, le world wide web et le wild wild west, ça va mieux maintenant je vais aller me coucher.

Posté par silly_bitch à 22:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 juillet 2016

Getting older getting wiser

Capture d’écran 2016-07-04 à 11C'était bien la rentrée des classes.

Ma mère m'emmenait à Cap 3000 à la fin de l'été pour refaire ma garde robe.

Avant d'y aller je préparais une sorte de liste de tendances que j'avais vu dans les clips de Britney Spears ou à la télé ou dans les magazines. Je me faisais un mood board avec des photos et des commentaires. Je me souviens que pour la rentrée de 3ème je voulais absolument un top blanc au dessus du nombril à porter avec un bas de survet et des skechers.

En seconde je voulais un pull en maille tressée oversize avec un jean délavé.

En première je voulais des requins et des jeans bruts taille basse.

En Terminale je voulais un mec majeur avec une voiture.

J'adorais aussi la corvée des fournitures. Crayon gris HB, cahier 21 X 29,7, stylos bic turquoise, rose, violet avec des paillettes.

Ca me rend un peu triste de me dire que tout ça c'est fini. L'autre soir je dinais chez des potes et ça parlait de la voisine qui n'a pas de fosse sceptique alors on va la dénoncer, de savoir si Quézac c'est mieux que Perrier "non Quezac a trop un gout de fer je trouve même si visiblement c'est plein de magnésium", de à quelle heure on doit mettre les enfant au lit pendant les vacances, de comment les francs maçons ont acheté la coupe de l'Euro etc. J'ai regardé autour de la table et je me suis dit "Ca y est on des adultes avec des conversations d'adultes." Des adultes qui fument des pétards sur la terrasse et se cachent pour pas que les gosses les voient.

A un moment on s'est même tous mis d'accord pour dire que c'était débile de frauder le train et qu'il valait mieux payer un billet à 1,50€ que d'avoir une amende à 38€

Non mais sérieux. Il ya encore 5 ans on aurait été les premiers à dire "MAIS NIQUE SA MERE LA SNCF JE PAIERAI JAMAIS" et maintenant on achète des billets de train par pack de 10 au cas où "parce que bon tu vois si tu en prends 10 ça fait 1,50€ de réduc donc t'as un voyage gratuit c'est plus intéressant"

On a grandi, on s'est assagis. La plupart a des enfants ou un crédit immobilier sur 25 ans. Pour moi qui vit encore dans un monde à part ou c'est normal de sortir en semaine jusqu'à 3h du mat et de vivre en coloc à 44ans (true story), ça me fait du bien de retourner dans la vraie vie.

Posté par silly_bitch à 11:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 juin 2016

Not so great Britain

La diversité. Voilà pourquoi j'ai toujours aimé l'Angleterre et surtout Londres. Parce qu'ici plus que nulle part ailleurs tu rencontres des gens du monde entier. Je suis Française, mon mec est Turc. On s'est rencontrés à Londres. J'ai des amis Australiens, Italiens, Espagnols, Quebecois. Tous rencontrés en Angleterre.

Mais aujourd'hui je ne comprends pas.

Depuis ce matin, tout le monde m'envoie des messages pour savoir ce que ça implique pour moi. Je ne sais même pas.

Bien plus que pour moi, je suis triste pour ce pays et pour l'Europe. C'est un grand pas en arrière. Ce matin au réveil j'ai été confrontée à des photos des militants extrême droite anglais tout sourires et j'ai eu envie de vomir. Et maintenant Marine le Pen qui réclame la même chose pour la France. Mais où va t on?

Comment en est on arrivés là?

On est en 2016 et je vois les gens mettre des barrières entre eux. Pour quoi? Parce qu'ils ont peur. Parce que quelqu'un leur a dit que les méchants polonais allaient venir leur piquer leur boulot, que les pauvres Syriens allaient voler leur argent et qu'au lieu d'apprendre à vivre ensemble il fallait se fermer au monde. Parce que le monde c'est des salauds de profiteurs.

Je suis une fille de l'Europe, pendant 23 ans j'ai vécu sans passeport et voyagé avec juste ma carte d'identité. On est en 2016, les gens partent faire leur études en Allemagne, font des stages en Italie, sont diplômés en France et font des carrières partout dans le monde. Pourquoi est ce que les choses devraient être différentes? Pourquoi, au lieu de s'adapter à l'immigration, les pays veulent la stopper?

Je ne comprends pas.

Ici à Londres, l'électricité c'est EDF. Ca veut dire quoi? Dans 6 mois on me coupe le compteur et je dois trouver un fournisseur plus cher? Concrètement on en est où? David Cameron va démissioner et ce gros porc de Boris johnson va certainement le remplacer et après ça?

Je suis perdue, triste et déçue.

Posté par silly_bitch à 15:05 - Commentaires [5] - Permalien [#]


30 mars 2016

I said maybe you're gonna be the one who saves me

1280-56gj383twec9c94e6k74a4hp59q3w4q2kgjhn9bm

Ma vie est un peu confuse en ce moment. Entre les entretiens qui donnent rien et les projets persos qui stagnent j'ai un peu la lose à la veille de mes trente ans.

Mais c'est cool la lose, non c'est vrai, on s'y habitue. Et on fait le tri dans les potes.  Entre ceux qui appellent tous les jours juste pour vérifier que je me suis pas ouvert les veines et ceux qui ont disparu quand je leur ai dit que j'avais un perdu mon modjo. 

C'est dans ces moments là que j'aimerais bien ne pas être célibataire. Ca doit être un peu plus cool de rentrer chez soit le soir et de parler à quelqu'un.

L'autre soir je suis allée boire un verre dans un club avec un pote. Le patron du club m'a récité un poème de Silvia Plath puis il m'a dit qu'il avait une bite de taille raisonnable. Et au cas où j'aurais pas trouvé ça complètement flippant il m'a écrit un poème.  Sur le thème du viol.

Non je vous jure j'adore ma vie.

Tout le monde me demande quand je vais rentrer m'installer à Paris alors que ça fait presque 3 ans que je dis à tout le monde que je préfère manger un cadavre de vache qui prend le soleil depuis 7 jours en plein désert que de rentrer à Paris.

Ma cousine a fait des captures d'écran de moi il ya 4 ans et me les a envoyées en me disant qu'elle détestait mon blond platine et qu'elle voulait que je redevienne brune comme si je lui avais demandé son avis.

Je datais un mec que j'aimais bien mais il est parti en vacances la semaine dernière en me disant "désolé je n'aurai certainement pas de wifi de toutes les vacances". il est parti aux Etats unis. C'est bien connu là bas ils n'ont ni wifi ni eau potable.

J'ai organisé une soirée la semaine dernière. Un de mes potes s'est barré dans une autre soirée avec presque tous mes invités. 

Ouais pas archi glorieux tout ça je sais. Que veux tu, c'est la vie comme disent les américains. Y'a plus qu'a s'asseoir et attendre que la roue tourne.

Posté par silly_bitch à 00:02 - Commentaires [4] - Permalien [#]

28 janvier 2016

Si tu tombes sur moi tu tombes sur un os

n_10Comme vous le savez je suis en train de chercher du boulot. Activement.

Donc ce matin j'avais rendez vous avec une agence de recrutement. Comme pour mon précédent entretien, je me mets sur mon 31, chaussures à talons, col roulé noir, short en cuir. Bref je donne tellement tout ce que j'ai et j'ai même fait un brushing. Brushing qui s'est avéré superflu quand je suis sortie de chez moi et que la pluie, le vent et Satan se sont abattus sur moi pour me niquer ma journée.

Vous savez moi je déteste être en retard et je n'aime pas trop les gens en retard non plus. Donc lorsque je me retrouve coincée dans le métro, j'envoie un gentil email à la recruteuse "Désolée je vais être un peu retard." Je sors du métro, je me prends le vent, la pluie et ta mère dans la gueule mais j'arrive à mon rendez vous avec uniquement 5 minutes de retard. Ca aurait pu être 4 si les pouffes avec leurs faux cils dans la salle d'attente avaient bougé leurs gros culs pour que j'arrive à la réceptionniste. Je patiente. je patiente. Et je patiente encore. Bordel de cul la meuf a 15 minutes de retard.

Elle arrive et première chose qu'elle me dit avant même de me serrer la main "Désolée je n'ai que 15 minutes à t'accorder mais comme tu étais en retard je peux pas plus". Euh. Je. Pute.

Tu vois le moment ou tu fais ton CV et que tu arrives à la fin du truc, que t'es pris la tête pendant 14 heures sur la police de la troisième ligne de ton deuxième stage de BTS qui n'est pas alignée avec le paragraphe des clients de ta première boite? Oui ce moment où t'as envie de manger tes cheveux  juste pour pouvoir trouver un truc à mettre dans la case hobby. Et bien c'est à ce moment qu'arrive le paragraphe des langues étrangères. A ce moment là tu te dis toujours "Bon ok je vais dire fluent en Italien même si je l'ai pas parlé depuis à peu près la Terminale mais que bon ça va quand je suis bourrée je le maitrise grave". Monumentale erreur.  Parce qu'à ce moment précis la recruteuse me dit "Oh je viens juste juste d'avoir une offre de boulot qui vient de tomber, c'est pour *METTRE ICI UN NOM DE SOCIETE TRES CONNUE*  Et c'est génial, ça tombe parfaitement pour toi parce que tu parles italien." Ah ah ah. oui parfait. Enfin je devrais dire perfetto. TELLEMENT MOI. 

On parle du poste, je lui refais le coup du flirt, je penche la tête, je rigole à ses blagues de merde et je tortille mes cheveux. A ce moment là elle me dit "Oh je peux voir comme tu es habillée?" Ok meuf tu veux mater, je comprends. Et là elle me dit "bon ok par contre si je te décroche un entretien faudra pas t'habiller comme ça hein." EUH QUOI? PARDON?  La meuf me reçoit en legging et en running de merde et elle me dit que je suis habillée comme une pute. SORRY? Je réponds que je comprends mais que je suis venue à la cool voir une recruteuse, donc bien sur je serai plus "conservative" si j'ai un entretien. Elle insiste "non mais oui hein moi je trouve ca cool ce look jeune créateur, trendy et tout mais là tu vois c'est trop court hein. C'est trop court". HUMOKAY JAVAIS COMPRIS. Pute.

Ce qu'elle ne savait pas c'est que j'avais un enorme trou sous l'aisselle. PWNED BITCH.

Posté par silly_bitch à 11:04 - Commentaires [3] - Permalien [#]

26 janvier 2016

Stones that i carry around

n_11199584_1022010591162128_1783268428_n

Bon ok je dois t'avouer que le boulot c'est pas la joie. From "on va s'associer tu vas prendre 20% de la boite" à harcèlement moral real quick.

"cALi il n'est que 20h et tu pars déjà donc demain matin tu viendras plus tôt. A 9h"

Je vous passe les emails d'insultes et de menaces.

Donc je suis en pleine traque d'un nouveau boulot.

Au début tu passes les annonces genre "Ahahah ce job moins bien payé que moi dans une boite de merde ahah que c'est mignon" Et puis les jours passent, personne te rappelle, et tu finis genre "Ahahah ce job moins bien payé que moi dans une boite de merde ahah IL ME LE FAUT" 

Et donc le jour où une boite de merde finit par te rappeler pour un entretien tu y vas sur ton 31 genre c'est un le job de ta vie, tu vas devenir présidente des Etats Unis si tu donnes tout ce que t'as. J'arrive donc un jour froid de Janvier drapée de mon manteau de laine et toute ma graisse. J'ai pris sur moi et je n'ai même pas relevé les tâche de moisissures dans le hall de l'immeuble. Je n'ai pas non plus relevé l'odeur d'humidité ni ce moment où la fille m'a dit "Je suis désolée mais on n'a pas de chauffage." Ok je pensais qu'elle faisait l'entretien en manteau de fourrure pour le kiffe mais non.

J'ai passé une heure à donner tout ce que j'avais, j'ai montré que j'étais pro, j'ai fait des blagues, j'ai incliné la tête en écoutant la fille me parler, je l'ai félicitée pour sa boite et ses clients. Oui bon d'accord j'ai flirté. Les entretiens c'est comme les dates. Si tu arrives à le faire rire un peu, que tu lui montres que t'es impressionnée et que tu t'extasies sur la taille de sa bite t'as le boulot. Et là c'était du tout cuit. Jusqu'à ce que je lui dises mes prétentions salariales. 

Là, elle s'est raidit sur sa chaise, elle a fermé son cahier et elle m'a dit "Non c'est beaucoup trop cher pour moi". Là, j'avais bien sûr envie de me lever de ma chaise, de renverser la table et de dire "HELLOOOOOOOW NON MAIS TU M'AS VUE MOI ET T'AS VU TA BOITE POURRIE ?TU CROIS QUAND MEME PAS QUE JE VAIS TE DEMANDER TROIS CACAHUETES POUR BOSSER DANS TON TAUDIS QUI PUE LA PISSE? PUTE" Mais j'ai fait un grand sourire et j'ai dit "I am very flexible" . Parce que oui j'ai besoin d'un travail et que les entretiens c'est comme les dates tu te rends compte que le mec est pas ouf ou à moitié débile mais t'as quand même envie de niquer donc tu fais pas la difficile.

Autant vous dire qu'en sortant de cet entretien je me sentais sale. Comme quand tu te fais recaler par un moche. Tu bafoues tous tes principes, ce pour quoi tu t'es battue toute ta vie et tu rentres chez toi la queue entre les jambes.

Posté par silly_bitch à 22:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 décembre 2015

Seni seviyodrum

normal_08Vendredi soir je me suis mise au lit a 23h en survet , sweat a capuche et chaussettes de ski. La base. Le mojo au paroxysme de son zenith.

Je me dis "oh tien si je telechargeais Tinder pour voir". Oui j'ai des eclairs de genie parfois je sais. Tinder un vendredi soir : un ocean de requins bourres ou moi, petite sirene a la chevelure de licorne, je  nage a mes risques et perils. Premiere photo, il tient une poele a frire au milieu d'un parc. Seconde photo, il est devant un camion poubelle. J'ai matche. OUI BAH OUI CAVACESTBON.

Il me parle pendant environ 2 minutes trente avant de demander mon numero. Je lui donne. OUI BAH OUI CAVACESTBON. Il me dit "Je suis en train de mixer dans une fete chez des potes, je t'aurais bien invitee." Je lui explique que je suis au lit en omettant le survet les chaussette le sweat a capuche et que c'est tres sympa de sa part mais non. "Je n'insiste pas mais ma pote Dovie va t'appeler pour t'inviter" . Elle m'appelle et me dit "Viens c'est cool on est entre potes, on sera ravis d'avoir une nouvelle personne dans notre cercle."
Il est minuit, je commence a hesiter avant de me dire YOLO. OUI BAH OUI CAVACESTBON.
Eric me paie le uber , oui j'ai oublie de vous dire il s'appelle Eric. Oui comme le gros dans les Muscles.

Je me suis habillee, maquillee en 4 minutes 20, le taxi est en bas de chez moi , il est minuit 10 et quand meme , je suis pas folle, je prends un couteau dans mon sac avant de sortir. Sait on jamais. Oui c'est moi la fille qui part en soiree avec un couteau de cuisine dans le sac a main.

Apres 30 minutes de taxi, j'arrive au milieu de nulle part. Il fait nuit, le taxi me depose, je suis seule. J'ai un couteau.

Eric m'appelle, il est dans la rue. Il arrive. Bon ok aucun rapport avec ses photos et un sourcil qui ferait fremir Emmanuel Chain de jalousie.

J'arrive dans l'appart. Ils etaient 5. Et Eric qui etait soit disant DJ avait en fait juste pris une photo avec une platine.

Ceci dit je ferme ma gueule, on m'offre du champagne, on me donne des cigarettes, les filles viennent direct discuter avec moi.Ils sont tous turcs.Alors meme si sur le coup j'ai eu une peu peur de finir dans une baignoire avec un rein en moins, c'etait tres cool. Et j'ai des cigarette gratos. Et j'ai un couteau.

Ca se passe tellement bien que quand Eric se casse a 4h du mat (QUATRE HEURES DU MATIN ) je reste. OUI BAH OUI CAVACESTBON. Ce qui devait arriver arriva, un de ses potes commence a me draguer. Il est sympa, il est drole, il est gentleman meme s'il est un peu beauf , qu'il perd ses cheveux et qu'il chante Lasciate mi cantare. Quand je commence a m'endormir il propose de me ramener en voiture chez moi.

J'accepte, il est deja 7h du matin. Il me dit qu'il doit juste passer recuperer des cles dans sa boutique, sur le chemin.

Il se gare en face d'un sex shop et me dit "voila ma boutique". UN SEX SHOP. S E X S H O P . Bien entendu j'eclate de rire en serrant contre moi mon sac a main avec mon couteau.  Sait on jamais. Mais non le mec est toujours gentil et me montre son bureau ou il range une collection de dvd impressionnante.

Il me depose chez moi, on discute dans sa voiture un peu et il m'embrasse.

Donc en gros, je suis allee  a un date Tinder dans une soiree chez ses potes, j'ai serre un ami a lui qui est proprietaire d'un sex shop et j'ai bu du champagne et fume des clopes pour pas un rond. Le tout en ayant un couteau dans mon sac a main.

J'ai envie de vous inviter  a trouver une meilleure histoire que ca.

 

Posté par silly_bitch à 13:31 - Commentaires [5] - Permalien [#]

16 novembre 2015

United we stand divided we fall.

imagesVendredi soir je fetais l'anniversaire d'un pote.

Ca faisait un mois qu'on en parlait tous les jours de cette soiree. On etait contents de se retrouver, on etait appretes,on riait, on parlait fort, on profitait du moment. Vers minuit quand j'etais deja pompette, on a courru vers moi et on m'a tendu un telephone. Prise d'otage, Bataclan, Stade de France. J'ai pas compris, Les infos arrivaient sans que je comprenne la chronologie.

Tous ces gens qui sont morts, ca aurait pu etre M qui devait aller au Petit Cambodge ce soir la mais il a change d'avis pour aller au cine, ca aurait pu etre C ma copine qui m'a fait decouvrir Eagles of Death Metal en concert il y a plusieurs annees, ca aurait pu etre F qui habite dans le quartier, ca aurait pu etre XYZ que je connais puisque tous mes potes vivent dans le 11eme mais ca a ete les autres et c'est pas mieux.

J'ai passe la journee de samedi a pleurer. De tristesse, de colere et d'incomprehension. Je me suis sentie lache d'avoir quitte Paris pour Londres, d'etre loin de mes amis et d'etre loin de ces 9 annees de ma vie. J'ai passe tout le week end  a me demander pourquoi, a lire des articles pour essayer de comprendre, a lire des chiffres macabres et a en parler autour de moi.

Aujourd'hui je suis encore confuse. J'ai envie que la vie reprenne son cours, qu'on passe a autre chose et qu'on soit plus forts mais j'en veux aussi a ceux qu'ont voit sur les reseaux sociaux faire la fete et raconter des blagues. Je suis partagee entre tout un tas d'emotions et je me sens perdue. Je culpabilise d'etre a Londres quand mes meilleurs potes ont cette foutue epee de Damocles au desus de la tete. Mais je suis aussi inquiete de ce qu'il va se passer apres. Ca va etre comment d'etre musulman en France maintenant?

Je n'arrive plus a penser a autre chose. Je n'ai pas peur. Parce qu'on est comme ca les Francais. On est grande gueule, on est pas toujours polis mais on n'a pas peur.

Alors je vais prendre mon mal en patience. Continuer a pleurer pour sortir de moi toute cette colere que j'ai et surmonter l'infinie tristesse de ces 2 derniers jours.

Posté par silly_bitch à 15:25 - Commentaires [3] - Permalien [#]