Brian is in the kitchen

25 août 2017

Midnight strikes where is my prince?

"N'attends rien de personne".

C'est facile sur le papier. Et evident. Bien sur que j'attends rien de personne. Pourquoi j'attendrai quoi que ce soit?

Mais en realite c'est bien plus difficile. Parce que pourquoi il aurait envoye un message pour te dire bonne nuit? Pourquoi est ce qu'il aurait dit qu'il allait te revoir? Pourquoi il t'aurait recommandee a sa cliente? Pourquoi pourquoi et aucune reponse.

C'est certainement ca le plus frustrant. Toi tu aurais voulu qu'il te dise les yeux dans les yeux pourquoi. Tu aurais voulu qu'il te jette ca a la gueule. Que tu lui plais pas, qu'il a ni envie ni le temps. Que t'es pas assez jolie, que t'es pas comme les autres qui ont compte et que tu ne seras jamais comme elles parce que tu n'auras jamais de place dans sa vie.

Au lieu de ca il a dit "Je suis hyper occupe tout le mois d'aout, on pourra pas se voir".

Mais ca devrait pas t'etonner, a quel moment dans cette vie les mecs ont eu des couilles?

Ce qui me rend triste c'est pas lui dans le fond. Ca fait 6 mois que je suis celibataire. J'avais decide de ne plus faire de date, de ne rencontrer personne, de focus uniquement sur moi parce que j'en ai besoin.

Et lui comme un cheveu sur la soupe il arrive avec sa beaute, avec son humour, avec son intelligence et j'ai tout oublie. J'avais dit non. Je ne t'embasserai pas. Parce que j'ai choisi de ne pas le faire. Parce que c'est comme ca, je ne veux dater personne, je ne veux laisser rentrer personne dans ma vie.

Mais j'ai pas tenu. Parce qu'il me regardait comme si ca comptait vraiment. Parce qu'il etait parfait et que j'etais faible.

Et j'ai flanche. Il le savait. Il a choisi de ne pas etre fiable. C'est ma faute mais c'est aussi la sienne.

Et c'est difficile de ne pas y penser. Parce que j'y pense le matin au reveil et le soir au coucher. Parce que c'est a peu pres tout ce qu'il y a dans ma tete. Et je sais que c'est ridicule. Je tente de me raisonner mais la tu vois je suis en train de taper ca et j'ai la gorge nouee.

 

 

Posté par silly_bitch à 12:52 - Commentaires [4] - Permalien [#]


23 août 2017

Yes but no

Il avait dit rdv vers 20h.

Vers 20h, ca veut dire quoi au juste? Ca m'avait agacee parce que je suis toujours ponctuelle. Et "vers" ca sonnait trop casual.

J'avais pas pu manger a cause du stress. A chaque fois que je le voyais je pouvais rien avaler de la journee. Je m'etais changee une fois deux fois et merde plus le temps. Je suis arrivee a 20h10. C'etait ce que j'estimais etre "vers 20h". Il attendait. J'ai pris une grande inspiration et je me suis avancee avec la demarche que j'ai appris sur les defiles. On bouge pas les hanches, on deroule les jambes, la tete haute, les bras qui balancent legerement le long du corps. Je voulais pas qu'il voie que j'etais nerveuse.

Ce qui est bien avec le passe c'est qu'il est toujours la. On peut se repasser les memes images encore et encore. Over and over again.

Il etait la. Il m'attendait. Il avait fait le chemin pour venir me voir moi et c'est moi qu'il attendait la. Je l'ai observe pendant 30 secondes.  Il avait une veste en jean sombre, un tee shirt et un pantalon marines. On pouvait voir ses chevilles. Il avait une paire de Nike en suede beige. A ce moment precis il etait tres beau. Il avait bronze un peu. Un bronzage d'anglais a moitie un brun a moitie rouge. Mais il etait vraiment tres tres beau. Il s'est retourne et il m'a vue. A ce moment mon coeur s'est mis a battre tellement fort qu'on pouvait l'entendre autour de moi. Il a souri, j'ai accelere. Il avait ce regard extremement bienveillant. Comme dirait Eluard, un rond de danse et de douceur. Quand il me regardait c'est comme si la vie autour s'arretait. Comme si plus rien vraiment n'existait. Sauf moi. Sauf lui.

Et puis le stress est revenu. Il a fallu parler, il a  fallu trouver un sujet de conversation. Il a fallu calmer ce coeur qui battait plus fort que le coeur qui bat le plus fort. Ca va? Oui. T'as pas trop attendu? Il fait chaud non? On se met en terrasse? Non je fume pas. Tu bois quoi? Oui comme toi. J'aurais dit oui a tout. Donne moi de l'arsenic si ca te chante tant que tu me regardes tout me va. Parfois je crois que je ne l'ecoutait meme pas. Je le regardais rire, je le regardais pencher la tete, je le regardais m'ecouter. Je regardais ses mains, je regardais sa bouche, je regardais tout droit dans le fond de ses yeux bleus.

Et comme toutes les autres fois on a parle parle parle des heures. Sans arret sans pause.

Il avait cette facilite a parler de choses hyper profondes. Comme s'il etait a l'aise, comme s'il pouvait me dire ca a moi. Je l'ecoutais mais j'avais qu'une envie c'etait qu'il m'embrasse. Qu'il me prenne dans ses bras et qu'il me dise ca y est on s'etait trouves et qu'on allait plus jamais se quitter.

Il m'a embrassee en partant. J'ai passe ma main dans ses cheveux pour lui voler un peu de son odeur et je suis rentree chez moi.

C'etait la derniere fois que je le voyais.

 

Posté par silly_bitch à 16:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mars 2017

Pour ne pas vivre seul

normal_XRAY_Bshoot_111

Imagines un jour tu parles avec ton auteur préféré sur instagram.

Non pas Maupassant ça marche pas. 

J'ai dit à Justine Lévy que j'étais fan d'elle. ET ELLE A RÉPONDU. ET ELLE A LIKÉ MES PHOTOS.

Justine Lévy. La femme qui a changé ma vie. Que je pleure en relisant ses livres, que j'ai envie de vomir tellement je suis contente là de suite.

Non je vous jure je ne suis pas hystérique. Mais putain. 

Imagine elle me stalke elle découvre mon blog elle trouve que je suis géniale et elle veut m'éditer. Et là je deviens riche et j'épouse James McAvoy parce qu'on se serait rencontrés à un gala de charité pour sauver les abeilles et il serait tomber fou amoureux de moi parce que HELLO. Oui puisque je suis riche j'ai repris le sport et je suis mince et je suis sublime et je porte une super belle robe Valentino. Et donc forcément il tombe amoureux de moi parce qu'en plus de ce physique à couper le souffle, il découvre que je suis hyper drôle et super intelligente.

A ce propos, une fois j'ai rencontré un mec dans un bar. C'est un garçon, vous les connaissez, ils sont faciles. Donc je l'ai ramené chez moi, est arrivé ce qui devait arriver puisque je ne ramène pas les garçons chez moi pour qu'ils fassent la vaisselle et il a voulu rester dormir (mais c'est quoi votre problème les mecs à vouloir rester dormir sérieux? Vous avez pas une maison?!) Nous dormons. Nous nous réveillons. Et nous discutons. Et quand il remet son pantalon (en fait c'est pas du tout vrai mais je voulais faire une rime) il me dit "C'est marrant, ne le prends pas mal mais je ne pensais pas que tu serais si intelligente."

Alors non je le prends pas mal qu'on me dise comme ça, dans ma face, que je donne pas l'impression d'être intelligente. Du tout. Tranquille. 

Je lui demande pourquoi. Parce que bon est ce que quand on est dans un bar en train de boire des coups on est obligés de raconter à tout le monde qu'on déchirait tout le monde à la dictée de pivot au collège? NON. (Au collège j'ai dit, vous remarquerez hein)

Il m'a répondu "Non mais t'es blonde, t'as un grand décolleté, t'es marrante et tu m'as ramené chez toi". 

Forcément c'est moi la débile parce que lui se fait serrer dans un bar et qu'il couche le premier soir. I mean. 

Franchement ce genre de réflexion débile totalement déplacée ça me saoule. Le mec pensait que c'était un compliment en plus. Alors qu'en gros c'est juste un gros connard hautain qui se permet de juger les gens de façon totalement arbitraire et ça m'énerve. Et moi j'ai grandi avec les Spice Girls, Lil Kim et une mère qui m'a toujours poussé à faire ce que je voulais sans me préoccuper du regard des autres. Oui bon ok ça a un peu foiré sur ce dernier point mais tout de même.

Vous imaginez bien qu'après ça j'ai bloqué son numéro. Et je ne lui ai jamais rendu les lunettes de soleil qu'il a oubliées chez moi. #dommagesetinterets

Posté par silly_bitch à 15:46 - Commentaires [4] - Permalien [#]

27 mars 2017

Why can't i kiss on the dancefloor?

Capture d’écran 2017-03-29 à 13Je sais pas pourquoi les gens s'imaginent qu'aller chez l'esthéticienne, c'est un plaisir.

Se faire bichonner mon cul.

On va commencer par la base : l'épilation.

Franchement  ça se voit que tu t'es jamais fait brûler la chatte par une esthéticienne stagiaire avec de la cire brulante. Bon déjà l'épilation ça n'a rien de sympa. Vraiment rien.  Que ce soit la moustache (humiliant), les sourcils (tu éternues) ou le maillot (bah le maillot quoi) y'a absolument AUCUN moment où tu te sens bichonnée. T'as juste envie qu'on te file un léxo et qu'on te fasse tout ça pendant ton sommeil. Mais bien sûr ça n'arrive jamais. Tu es juste PLEINEMENT consciente quand l'esthéticienne te demande de te mettre sur le ventre et de tenir tes fesses. L'épilation des sourcils c'est quelque chose aussi quand tu décides de faire ça ni vu ni connu pendant ta pause tu reviens au bureau avec les sourcils ROUGES badigeonnés de biafine et les yeux gonflés parce qu'après avoir éternué 300 fois, tu t'es mise à pleurer quand elle a sorti la pince à épiler. Le moment de la pince à épiler c'est le moment où tu sais qu'elle va te niquer. La cire encore ça va. C'est chiant mais ça va. La pince à épiler c'est une torture. Je te jure je suis persuadée qu'au moyen âge c'était un supplice pour faire parler les traitres.

 

La manucure

Là aussi un gros mythe des temps modernes. La manucure ça n'a rien de SYMPA ou de RELAXANT. Tu passes une heure sans pouvoir te servir de tes mains assise sur un tabouret à roulettes. Tu glisses sur ta voisine de droite toutes les deux secondes et si tu as du bol comme moi tu vas aussi avoir le droit en plus avoir le tabouret qui s'affaisse lentement, te donnant l'impression d'avoir le plus gros cul de la terre. Chez la plupart des esthéticiennes tu as une télé qui est généralement en boucle sur une chaine de clips de merde et tu vas devoir te taper la video de Chainsmoker jusqu'à ce que tu aies les oreilles qui saignent pendant que tes mains tremperont dans l'acétone. Les mains immobilisées et les yeux rivés sur une chaine de merde ça aussi ça devait être une torture pendant la seconde guerre mondiale.

 

La pédicure

Bon déjà les pieds c'est jamais vraiment la partie préférée de ton corps. Donc t'es toujours un peu moyennement à l'aide quand quelqu'un te les touche. D'autant plus une inconnue. Moi, comme j'ai grave du bol,  à chaque fois que je fais une pédicure et que je remonte mon jean pour mettre les pieds dans le bassin, je me rends compte que j'ai oublié de me raser les chevilles. Oui bah oui, ça m'arrive TOUT LE TEMPS. Je me rase les jembes et genre deux semaines plus tard je me rends compte qu'en fait j'avais pas fait les chevilles. le problème des pieds également c'est l'odeur. Moi je sais je ne pue JAMAIS des pieds. JA-MAIS. Tu me fous dans une paire de vans de 1992 à marcher dans le désert pendant 47 jours, je sentirai rien. Mais imagine si t'es pas à l'aise avec ça. Ça arrive. Par exemple disons que ti portes une paire de vans de 1992 et que tu marches dans le désert pendant 47 jours. Bah là, fatalement tu vas sentir. Et encore, y'a pire. Y'a ballerines sans chaussettes pendant 35 minutes. Radical. Avec cette odeur tu peux tuer des gens. Bref. Tout ça pour dire voilà , t'es pas forcément à l'aise de base. Et puis bon quand la nana commence son taff t'es partagée entre le fou rire des guilis et les larmes aux yeux quand elle te coupe l'ongle beaucoup beaucoup trop court. Franchement, mille fois j'ai eu envie de mettre un kick dans la tête de pauvres esthéticiennes qui me faisaient mal.

 

En gros, tu l'auras compris, un moment au salon de "beauté" n'est jamais un instant cocooning. Quoi que tu fasses, tu pries pour ça se termine vite et que tu puisses vaquer à d'autres occupations comme te faire tirer les cheveux chez le coiffeur par exemple.

Posté par silly_bitch à 20:26 - Commentaires [4] - Permalien [#]

14 mars 2017

Piece of me

009

Tu sais je pensais vraiment que je me caserais avant mes ex.

Franck a eu un bébé. Le Choup et Richard ont emménagé avec leurs copines. En même temps quasi.

Et moi je suis là chez moi seule en train de faire poser un masque huile de ricin/huile d'olive sur mes cheveux seule chez moi. Et je me demande comment je ferais si un jour je vis avec un mec pour faire mes masques à l'huile tranquillou sans que personne ne puisse me voir.
Parce que bon imagine toi avec les cheveux plein d'huile c'est quand même pas méga glamour.

Mais pour en revenir à nos moutons, Richard a emménagé avec sa meuf. Oui celle qui a douze ans et qu'il chinait dans mon dos à la fin de notre relation.
Quatre ans. On a passé quatre ans ensemble. Quatre ans pendant lesquels il disait être phobique de l'engagement. Mais en fait je crois que c'était pas de l'engagement qu'il était phobique. C'était de moi.
A chaque fois que je parlais d'habiter ensemble il arrivait à trouver des excuses. Mais j'ai attendu quatre ans. Je suis même partie à l'étranger en me disant que peut être il se rendrait compte. Mais j'ai surestimé son intelligence je pense. Au lieu de se morfondre seul dans son lit en position foetale, il s'est morfondu sur l'épaule de son ancienne stagiaire. Tellement cliché.

Je suis pas tellement triste ou en colère, ce qui me fait de la peine c'est de contempler tous mes échecs. Comme dit ma soeur "tu arrives pas à garder un mec" ou comme dit ma mère "toi et moi on a pas de chance en amour". Je devrais m'y faire depuis le temps mais c'est toujours difficile. J'aimerais bien un jour être l'exception de quelqu'un. Au lieu de ça je suis la fille avec qui les mecs sortent avant de se poser avec la femme de leur vie.

Je dois avoir une sorte de super pouvoir. Je sors avec des mecs pourris, je les rends beau, je leur apprends à faire des lessives et à se démerder dans la vie, je leur donne plein d'amour et puis un jour ils prennent leur envol, ils se barrent et s'installent avec d'autres meufs certainement bien plus casse couille que moi (et moins bien au lit parce que HELLO on va pas se mentir je connais mes atouts).

J'aimerais bien ne pas devenir cette vieille mégère de 31 ans totalement aigrie mais je crois de moins en moins en l'amour.  Je pense qu'on n'est pas tous forcément destinés à tomber amoureux, vivre en couple, faire des enfants et casser les couilles de tout le monde sur facebook avec les albums photos de nos 4 gamins et les clichés de tout ce qu'on cuisine depuis qu'on est devenus vegans parce que tu vois on veut pas élever nos enfants dans la violence de l'industrie de la viande.

Peut être que je suis juste faite pour être seule. Et fabuleuse. Et fabuleusement célibataire. Peut être suis je Carrie Bradshaw sans Big.

Bon ok promis je vous raconterai un truc plus marrant la prochaine fois comme ce week end où on a  rencontré une nana trop cool qui nous a suivi dans trois soirées différentes avant de nous dire qu'elle était stripper/escort et qu'elle a sorti quatre grammes de coke de sa poche avant qu'on la foute à la porte.

 

Posté par silly_bitch à 21:20 - Commentaires [8] - Permalien [#]


10 janvier 2017

Mon combat perdu contre la vie

MARIO_28129Je me suis levée j'ai checké mes mails dans mon lit et j'ai vu une mauvaise nouvelle. Alors bon comme je suis pas très combative ces derniers temps j'ai décidé que du coup je devais rester au lit parce que tu vois j'allais avoir la poisse sinon.  Et puis je me suis dit non et puis je me suis dit oui et du coup je suis quand même restée allongée jusqu'à 10h.

Je me suis levée le poing levé comme Amel Bent bien déterminée à dire à cette journée qui était la plus forte. Moi moi et toujours moi et nique ta mère.

J'ai avalé mon nesquick cul sec et j'ai décidée de prendre cette journée à bras-le-corps.

Parce que c'est toi le maître de ton destin, parce que si tu bouges pas rien ne bouge, parce que c'est à toi de faire changer le cours de La Vie.

Ouais je crois au karma depuis que mon ex Richard s'est pris un gros retour de volée dans la gueule en fin d'année. LIFE IS A BITCH ET PARFOIS C'EST TANT MIEUX HEIN SANS RANCUNE.

Je suis sortie de chez moi remontée à bloc pour faire la nique à La Vie. Et puis à peu près 5 minutes trente plus tard je me suis pris une énorme averse sur la gueule. Pas de parapluie parce que voyons, je vis en Angleterre, on est en Janvier POURQUOI PRENDRE UN PARAPLUIE SERIEUX?Pas grave La Vie, tu veux jouer à ça avec moi? Je suis prête. J'ai dégainé mon (nouveau) (mais quand même vieux de 4 ans) portable pour écouter la playlist Deezer que je viens de télécharger. Ca s'appelle "Feel good" et je veux bien admettre beaucoup de merdes dans cette playlist mais je ne sais pas utiliser Deezer ni les téléphones Samsung. Je branche mes écouteurs et là le téléphone s'éteint. Parce que visiblement les téléphones samsung faut les recharger toute la nuit et après tu as une autonomie d'à peu près 24 minutes.

Pendant à peu près une seconde j'ai voulu pleurer de rage, hurler et rentrer chez moi mais je me suis dit que j'étais beaucoup plus classe que ça et que j'allais pas me laisser abattre aussi vite.

Je suis arrivée au bureau  où j'avais rendez vous avec mon plus gros client. On fait le rendez vous, il me dit que tout va bien, on aprle des projets à venir, du développement de sa boite etc. Il m'annonce qu'ils auront plus de budget bientôt ce qui laisse la porte ouverte à plein de trucs, je me réjouis, on conclu le truc et au moment de partir il me dit "Au fait c'est combien de préavis si on veut se barrer?" je réponds "Tu as un truc à me dire? " et là il me fait "Non mais bon on restructure car on a pas fait beaucoup d'argent au dernier semestre alors je ne sais pas si on va pouvoir continuer". QUOI?!

Bah oui, logique. ils font de la thune donc ils n'ont plus de thunes. Normal. Suis je bête.

Là j'ai commencé à capituler. Parce que bon la Vie est une peu une pute ignoble avec moi en ce moment. A ce moment là je suis passée devant le miroir et je me suis rendue compte que mon visage était marron. Non pas orange mais Marron. Comme une truffe. Comme du chocolat. Comme du caca.
Ce matin j'ai utlisé le nouveau blush qu'in copine m'a offert. Et bien sûr j'ai pas vu les grosses trainées sur mes joues et mon front. Et j'ai parlé deux heures avec mon client le plus naturellement du monde.

Alors bon là j'ai décidé de me remettre au lit.

Posté par silly_bitch à 18:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 janvier 2017

J'ai certainement fait plein de fautes et je m'en fous

15871431_10154896017738234_7582529120721431789_nEn 2016 je n'étais qu'amour, paix et compassion.

Je voulais certainement purifier mon karma, être en osmose avec le monde et les gens autour de moi, propager le bien blablabla ma bite.

Au final c'était une bonne année de merde. 

Les gens sont de plus en plus égoistes. Ils ne vivent qu'à travers l'approbation d'inconnus via les réseaux sociaux. Le culte du Moi. Je vois passer vingt fois par jour des citations du style "avant d'aimer les autres, apprends à t'aimer toi même" "la clé du bonheur c'est de s'aimer" blablabla tu vois le genre de quote de merde sur des wallpapers pourris avec des photos d'orchidées? VOI-LA. En gros on te dit de penser à ta gueule avant de penser aux autres.

Bah tu vois moi j'étais un peu comme un gros saumon qui remonte le courant à contresens parce que moi je me souciais uniquement des autres. Et zero news de ma gueule.

J'AVAIS TORT. Pendant un an j'ai trouvé des excuses aux gens pour ne pas me dire que c'était des fils de pute, j'ai voulu positiver et rester optimiste. MAIS NIQUE SA MERE.

Donc à partir de maintenant j'ai décidé de suivre les conseils des internet de ne penser qu'à ma gueule. Parce que je le mérite. Parce que je suis une fille géniale et tellement marrante et avec des cheveux blonds comme les blés après 62 étés de canicule.

Sinon le meilleur truc que 2016 m'ait apporté c'est la perte de mon iphone. Oui. bon je vous épargne l'histoire débile de la fille débile qui met son téléphone dans la poche de son jean avant d'aller faire pipi parce qu'on l'a entendu à peu près euh 2500000 fois et que ça finit toujours avec "mets ton téléphone dans du riz et il ne s'allumera plus jamais de la vie".

Pendant un mois j'ai utilisé un téléphone de merde aussi connu sous le nom d'Alcatel one touch. Le téléphone à 10 balles qui n'a même pas option vibreur. et ça a changé ma vie. Pour une fois mon téléphone ne sonnait quasi plus de la journée. Pas de whatsapp, de viber, de messenger, de notifs twitter, insta, etc. La putain de paix. Pas besoin de checker mes emails 45 fois dans la journée au cas où je recevrais un email super urgent de Net à Porter pour me dire que si je dépense 10 000 balles chez eux j'aurai droit aux frais de port gratuits. Toute la journée sur mon ordi, j'ai pas en plus besoin de checker mes emails pendant ma pause dej quand je suis chez COS en train d'essayer des habits très mal taillés qui me donnent l'air d'un hippopotame.

Bon après je dois vous avouer que ça m'a foutue dans des situations un peu cocasses. Je n'ai pas le sens de l'orentation et surtout Londres une ville immense et je ne m'aventure jamais au delà de mon quartier. Un soir on me donne rendez vous dans un endroit que je ne connais pas. "Je te commande un Uber?" Je réponds non. Non. Girl power Independent woman tout ça tout ça. Comme une grande, j'ai imprimé mon plan avant de partir et comme une grande au lieu d'arriver en 7minutes au point de rendez vous j'ai marché 1h30 et je me suis retrouvée à l'entrée du périph. Voilà voilà. Bien sûr j'ai pas internet et pas de uber sur mon téléphone, mais c'était pas un problème car de toute façon il s'était éteint par manque de batterie.

Voilà, donc en gros on peut dire que le seul truc qui me manque c'est le GPS. Quand j'avais 16 ans je mettais des sonneries perso pour chaque personne qui m'appelait, je téléchargeais des fonds d'écran que je changeais tout le temps, je passais mon temp à pimper mon téléphone. Maintenant que j'en ai 30 j'ai juste envie que mon téléphone ne me casse pas les couilles. Limite j'ai envie de lui dire "reste tranquille et ferme ta gueule, tu restes là, tu fais pas de bruit, tu me fais pas chier et surtout TU FERMES BIEN TA GUEULE" C'est fou comme on change avec l'âge. Et comme c'est bien.

 

Posté par silly_bitch à 19:26 - Commentaires [6] - Permalien [#]

07 novembre 2016

fuck you 2016

11

Je ne sais même pas quel âge a mon cousin Fred.

Je dirais entre 35 et 40. Il a deux enfants, il est en instance de divorce. Je crois.

Je ne me souviens pas l'avoir déjà vu. Du moins je devais avoir 3 ans la dernière fois. Mais un jour, sorti de nulle part (non pas l'aigle noir, mon cousin) Fred, m'envoie une invitation Facebook. il me dit qu'il pense souvent à moi, que mon abandon l'a marqué dans son enfance et qu'il aurait voulu que ses parents m'adoptent. On se parle de temps en temps, il est passionné de généalogie. Il a remonté l'arbre généalogique jusqu'au moyen âge, il  a retrouvé les archives de la ddass concernant mon grand père et rien que pour ça, c'est un peu un héro.

Il adore poster dix fois par jour sur facebook. Des jeux de mots un peu pourris (mais tu sais ceux qui font rire quand même), des clips etc. Le week end dernier il a mis Aqua de Barbie Girl. C'est marrant internet, on a l'impression de communiquer avec des gens rien qu'en likant leurs statuts,leurs photos ou leurs commentaires. On a l'impression que si on like un statut ça veut dire "hey salut tu vois je pense à toi".

Cet été Fred a fait un séjour en HP. Dépression. J'ai jamais trop su pourquoi, mon frère m'a dit qu'il pourrait s'agir d'une embrouille avec mon oncle. Toujours est il que Fred est devenu le mec relou qui n'arrête pas de poster des statuts "J'en ai marre, la vie est nulle" blablabla. Si bien que ma soeur l'a viré de facebook et que j'ai vu des gens lui dire "Ecoute y'en a marre de tes conneries, arrete de te plaindre, t'as deux gosses, t'es chiant". Tu sais Fred moi il me faisait penser à ce vieux pote MSN qui met tout le temps des statuts dark/dépressif en mode "lA viiiiE nE vAUt plUS La PeInE quE je mE bAtTE" donc je lis je comptais, je ne dis rien, parfois je like avec le petit like triste parce qu eça mle donne l'impression de communiquer, ça me donne l'impression de dire "hey salut je pense à toi". L'autre jour j'ai voulu lui envoyer un mail pour lui remonter un peu le moral mais bon je me suis dit que ça ne me regardait pas. C'est toujours un peu délicat ce genre de trucs.

Ce week end Fred s'est suicidé. Laissant ses deux enfants orphelins de père.

Posté par silly_bitch à 22:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]

03 novembre 2016

I'm gonna make you change your mind

n_veg

Tu te souviens au lycée quand tu fumais des clopes à la pause mais bon tu gardais ton chewing gum parce que c'était ton dernier? Et un jour, cette éspèce de légende urbaine est apparue sortie de nulle aprt, comme quoi si tu gardais ton chewing gum, tout le goudron de la clope se fixait dessus. Donc du coup il fallait le cracher avant de fumer sa clope. Mais quand même t'étais un peu en galère parce que si c'était ton dernier dernier chewing gum, t'avais pas envie d'avoir l'haleine de cendrier toute la matinée. Alors ce que je faisais, je fumais ma clope en gardant mon chewing gum sous la langue. Et j'avais l'impression d'être la fille la plus maligne de la terre.

Oui je me sentais maligne de fumer des clopes à 16 ans. Mais ça c'était à cause d'Antho. Parce qu'il était beau, il était brun, il sentait Dolce Gabbana, il avait une voiture il fumait des Lucky Strike et il m'a larguée trois mois plus tard mais j'ai continué de fumer pendant 12ans.

Y'a des mecs comme ça qui vous laisse des séquelles (Dieu sait qu'elle, sait quelles, séquelles). Par exemple prenez mon voisin. Quand on avait 12 ans on avait une petite amourette. Je dis amourette mais en vrai on s'est même jamais fait de smack. Mais depuis sa chambre il pouvait voir la fenetre de ma salle de bain. Et il me disait qu'il pouvait me voir prendre ma douche. Bah depuis ce jour là je me douche assise. Tout le temps. enfin sauf chez mon ex parce que sa douche était archi crade.

Ça aussi on en parle ou pas? A quel moment les mecs se lavent dans une douche/baignoire dégueulasse? A quel moment ils sortent de la salle de bain en disant "oulalal j'ai pris une bonne douche avec plein de calcaire sur les murs, des joints tous noirs et des grosses traces de crasses dans le fond de la baignoire/bac de douche". Y'a des filles aussi comme ça hein mais là tu vois on parle de mes ex. C'est quand même mon blog, j'ai quand même le droit de parler de ce que je veux non? Si t'es pas contente tu cliques sur la petite croix rouge en haut à droite (enfin si tu as toujours un PC qui fonctionne sous windows XP)

Non mais il fallait que parle de mes ex ça me filerait encore des crises d'angoisse. Mes ex m'angoissent. Franck qui vient d'avoir un bébé et l'a appelé Hugo. Non mais mec t'as pas eu d'enfance ou quoi? Hugo. Comme Hugo Délire. Franchement je le respecte pour toujours si jamais ils ont une fille après et ils l'appellent Karen. Hugo. Y'a pas plus plat sans personnalité et commun. Ah et un peu comme Franck. 

 

Posté par silly_bitch à 13:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 octobre 2016

Love don't love me.

normal_Britney-PR-Shot-High-Res_jpgTu sais que là j'aurais pu avoir un enfant de 8 ans?

J'étais enceinte quand ma soeur était enceinte.

J'aurais du avoir un enfant.  Maintenant ça se trouve j'en aurai jamais.

Je suis sûre que ça aurait été un garçon. Il aurait été roux. Un petit roux mignon avec des tâches de rousseur. Il aurait été cool parce que j'aurais pas été chiante. Je l'aurais aimé comme personne. Je lui aurais acheté des baskets trop mignonnes et je lui aurais appris à faire du vélo. Je lui aurais lu des livres et appris des chansons.

Cette année, tout le monde dans mon entourage a eu des bébés. Même mon ex. Et cette invasion de photos de bébés sur Facebook ça ne fait que me rappeler tous les jours que moi aussi je pourrais être à leur place. Mais j'ai laissé partir mon bébé et l'amour de ma vie.

Avant j'y pensais pas trop. Maintenant que j'ai 30 ans j'y pense tous les jours. Alors peut être qu'il faudrait que je compense avec autre chose. Que je bosse trois fois plus ou que j'achète un hamster.

J'ai passé une année de merde. Je pensais que 2015 était naze mais 2016 remporte haut la main la palme de merditude catégorie année pourrie.

C'est comme si à chaque instant de cette année où je pensais avoir un peu de répit, la vie m'avait mis une claque dans la gueule. Mais non je vous jure j'exagère pas. J'imagine que grandir c'est ça. C'est demander à tes potes de payer ton loyer parce que ce gros con de sa race de client de merde refuse de payer et que t'as déjà la facture d'eau en retard. Et bien sûr je suis la reine des bonnes décisions. C'est seulement quand je me suis retrouvée sans taff que j'ai décidé que j'allais m'inscrire à un club de boxe. Bah oui. Pourquoi pas aller dépenser l'argent qu'on a pas à se faire taper dessus? Je m'applaudis à bras ouvert. CLAP CLAP CLAP (au passage applaudir à bras ouvert je suis fan de moi même je pense breveter cette expression)

Je me plains parce que ça fait du bien. On est vendredi soir, je suis sobre et au boulot, j'avais besoin d'une épaule sur laquelle pleurer mais comme j'ai décidé d'arrêter de me plaindre en 2013, il me fallait bien une excuse. Alors merci internet, merci la toile, le world wide web et le wild wild west, ça va mieux maintenant je vais aller me coucher.

Posté par silly_bitch à 22:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]